-  PRESENTATION  -

Amies, Amis, bonjour !

"Vous connaissez tous ou avez déjà eu affaire à la cabine photographique, je veux dire, le photomaton, inventé par Anatol Josepho au siècle passé. Eh bien, il se trouve qu'un jour, en farfouillant dans un grenier, je suis tombé sur les plans d’une machine similaire ; à la différence qu’elle fut conçue à une époque où l’appareil photographique n’existait pas. De fait, ce qui remplace l’appareil de captage est un bric-à-brac de rouages si alambiqués qu’il m’a fallu plusieurs années de recherches pour en comprendre le fonctionnement. Mais, finalement je crois être aujourd’hui à même de la remettre sur pied. J’ai renommé cet appareil : "le crobamaton".

Le crobamaton, machine fantastique s'il en fût, se trouve être
un détournement du photomaton .


En effet, au lieu qu’un appareil photo capture l’image du sujet dans une norme administrative - entre nous tout à fait ennuyeuse - le crobamaton la saisit en produisant un dessin du sujet (d’où le préfixe crob ; de crobard, croquis...) 

Cette machine ne garantit en rien la ressemblance, les proportions, ou les couleurs exactes du sujet. Il se peut, il est en fait fort probable que des modifications importantes et d’ordre varié interviennent lors du processus de captage. Par ailleurs, vous pouvez vous faire crober autant de fois qu’il vous plaira ; aucune des captations ne sera identique ; tous les crobs sont de petites oeuvres à vif, approximatives, drôles, inattendues, écorchées, étranges, chaotiques, voire abstraites...

Et finalement, tout ceci dans le simple but, de rigoler, d’être surpris... Bref, c’est tout bonnement une blague." __






Le Crobamaton est un projet qui a vu le jour grâce à la plateforme de projet participatif Ulule. En septembre 2016 a eu lieu l’inauguration de la machine et sa première confrontation avec le grand public à l’occasion de l’évènement l’Art est aux Nefs, aux machines de l’île à Nantes, qui fût un énorme succès.

Visitez la page  "CONSTRUCTION"  pour en savoir plus !